LA CCDH DEMANDE AUX PSYCHIATRES ANGLAIS DE CHANGER LES CHOSES RADICALEMENT

Les marches de la CCDH demandent aux psychiatres de cesser de nuire aux enfants anglais en leur donnant des psychotropes dangereux.
La CCDH du Royaume-Uni déclare au Collège royal de psychiatrie qu’il impose au grand public une science mensongère qui met les enfants du Royaume-Uni en danger.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), était sur place à l’ouverture du congrès international du Collège royal de psychiatrie de cette année. Ils sont venus pour remettre en question les psychiatres sur leur éthique personnelle, à savoir, la prescription de psychotropes dangereux à des écoliers britanniques, quand un chercheur en neurologie admet qu’il n’y a aucune science qui prouve que le trouble de l’hyperactivité avec déficit de l’attention (THADA) existe.

Certains psychiatres présents à la convention ont confié qu’ils étaient d’accord. À condition de garder l'anonymat, un psychiatre a admis que le profit de la psychiatrie est la principale motivation de cette pratique destructive. Un autre a confié qu’il savait que le THADA n’était pas une véritable maladie. Un enseignant qui a travaillé avec des enfants en difficulté depuis de nombreuses années a dit que les conditions et le traitement des enfants atteints du « troubles de l’apprentissage » est horrible et le que le système est corrompu.

Selon The Guardian, « Presque un million de prescriptions pour la Ritaline et les médicaments pour le THADA ont été prescrits [en Angleterre], soit deux fois plus qu’il y a dix ans. »

« Les psychiatres vont devoir se rendre compte, après des décennies à droguer leurs patients sans résultats, que ces drogues ne fonctionnent pas. »

Pour fournir la véritable histoire de la médication des enfants et des nombreuses autres pratiques destructives, comme des tentatives de rendre les électrochocs de nouveau populaires, la CCDH a ouvert l’exposition Psychiatrie : La vérité sur ses abus pour éduquer les personnes qui visitent le congrès ainsi que les habitant locaux. M. Awil Hussein, qui a reçu l’Ordre de l’Empire britannique et qui est un ancien membre des services de poursuites judiciaires de la couronne, a inauguré l’exposition, en déclarant : « Il y a plus de 20 millions d’enfants dans le monde qui prennent des psychotropes. Les psychiatres vont devoir se rendre compte, après des décennies à droguer leurs patients sans résultats, que ces drogues ne fonctionnent pas. Ils font maintenant la promotion d’autres pratiques barbares comme les traitements par électrochocs. »

L’exposition éduque et informe mais offre également des conseils pratiques aux législateurs, aux médecins, aux défenseurs des droits de l’Homme et aux citoyens qui veulent entreprendre des actions dans leur entourage afin de forcer la psychiatrie à rendre des comptes pour ses crimes et abus.


FAITS

LE PROBLÈME DES PSYCHOTROPES

Si vous aller voir un psychiatre, il y a des chances pour que vous repartirez avec une ordonnance.
Voici les faits :

1 sur 4

AMÉRICAINS

rapporte avoir pris des psychotropes et le plus souvent des anti-dépresseurs.

80,223,280

PERSONNES SOUS PSYCHOTROPES

en 2017 aux États-Unis et 3,2 millions d’entre eux ont moins de 12 ans

50 %

De plus sont morts

d’overdoses de médicaments psychiatriques aux États-Unis qu’une overdose d’héroïne

57

MILLIONS

de prescriptions au Royaume-uni en 2014, suffisamment pour chaque homme, femme et enfant

88

MILLIARDS DE DOLLARS

dépensés en un an dans le monde entier pour des drogues psychiatriques



METTONS FIN AUX ABUS PSYCHIATRIQUES.

En tant qu’organisme de vigilance à but non lucratif dans le domaine de la santé mentale, la CCDH compte sur les adhésions et les dons pour remplir sa mission : mettre fin aux violations des droits de l’Homme commises par la psychiatrie et assainir le domaine de la santé mentale. Pour participer au plus grand mouvement international pour la réforme de la santé mentale, rejoignez le groupe qui a aidé à promulguer plus de 180 lois visant à protéger les gens des mauvais traitements dans le secteur de la santé mentale.

TÉLÉCHARGEMENTS